Les droits de la défense face à la médiatisation de la justice

Conférence organisée conjointement par l’Observatoire de la justice pénale et l’Association des droits de l’Homme de la Sorbonne.

« La bataille judiciaire est sortie des prétoires, elle se joue désormais aussi bien dans l’arène médiatique que sur les réseaux sociaux : il s’agit souvent de gagner l’opinion publique à sa cause, plus que de convaincre le juge »
(Valérie de Senneville & Isabelle Horlans, Les grands fauves du barreau, ed. Calmann-Levy).

A l’heure d’Internet et de l’information permanente, la communication est indéniablement devenue une arme puissante utilisée par l’ensemble des parties à un procès. Omniprésent ou volontairement silencieux, l’avocat de la défense est particulièrement exposé à cette médiatisation croissante de la justice, passant de discret juriste à communicant chevronné.

Cette médiatisation interpelle et est susceptible d’entraîner des dérives : atteintes à la présomption d’innocence, violation du secret de l’instruction, justice d’opinion rendue sur des plateaux de télévision, pression de l’opinion publique et des pouvoirs publics, etc.

La surmédiatisation constante des affaires porte-t-elle atteinte aux droits de la défense ? Est-elle au contraire une arme supplémentaire pour l’avocat assurant la défense de personnalités polémiques ? La justice peut-elle réellement faire abstraction de l’opinion publique « cette prostituée qui tire le juge par la manche » (Me de Moro-Giafferri).

Autant de questions auxquelles tenteront de répondre trois intervenants d’exception :

– Me Christian Saint-Palais : avocat pénaliste au barreau de Paris, ancien secrétaire de la conférence, président de l’association des avocats pénalistes et associé de Jean-YVES Le Borgne, il a notamment assuré la défense de Rédoine Faïd dans l’affaire d’un fourgon blindé dans le Pas-de-Calais et de la star de télé-réalité Nabilla.

– Me Antoine Vey : avocat pénaliste au barreau de Paris, ancien secrétaire de la conférence et associé d’Eric Dupond-Moretti, il a notamment assuré la défense d’Abdelkader Merah, George Tron ou encore Jérôme Cahuzac.

– Me Xavier Nogueras : avocat pénaliste au barreau de Paris, ancien secrétaire de la conférence, spécialiste de la défense des djihadistes, il a récemment assuré la défense de Jawad Bendaoud.

*************************************************************

Informations utiles :

Date : Mercredi 21 mars 2018, de 20h à 22h

Lieu : Université Paris 1-Sorbonne, amphithéâtre Descartes

Entrée libre et inscription OBLIGATOIRE.
Nombre de places limité à 200 personnes.

La conférence est validée au titre de la FCO des avocats (2h).